Le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) a sensibilisé des jeunes du quartier Wassakara de Yopougon (Abidjan) sur la détection des fake news sur l’internet, notamment les réseaux sociaux, dans le cadre d’une campagne pour des élections législatives sans violences liées à la désinformation.


"Lorsque vous recevez une information sur le net, avant de la partager à vos amis, assurez-vous que cette information est vraie et de source crédible. Ne vous laissez pas manipuler par les fausses informations dans cette période électorale", a notamment conseillé le président du REPPRELCI, Lassina Sermé, à l’adresse de ces jeunes regroupés au sein de l’association "Gbata-Club de Wassakara", dimanche 28 février 2021.



Le journaliste-consultant Elisée Bolougbeu, l’un des intervenants à cette séance, a pour sa part appelé les participants au sens de la responsabilité citoyenne sur les réseaux sociaux, les encourageant à toujours avoir le réflexe de s’informer à partir des médias crédibles.


"Seuls les journalistes sont formés pour donner l’information au public. Le journaliste, avant le publier une information, la vérifie, la recoupe auprès de plusieurs sources avant de la proposer à sa hiérarchie pour publication", a signifié M. Bolougbeu.


Spécialiste du fact checking pour le projet Ivoirechek du REPPRELCI, Mamadi Kébé a pour sa part instruit ces jeunes sur certaines techniques de vérification de l’authenticité des images et vidéos sur l’Internet, notamment avec des outils comme TinEye, google image.


"Nous avons beaucoup appris de cette séance. Il y a beaucoup de choses que nous faisons sur le net sans savoir que ce n’est bon. Je voudrais dire merci aux journalistes de la presse en ligne pour cette formation", a réagi le président de du Gbata Club de Wassakara, Daouda Kanazoé.



Faitière des acteurs des médias numériques en Côte d’Ivoire, le REPPRELCI est engagé depuis mars 2020, avec l’avènement du coronavirus, dans une campagne de lutte contre les fake news sur la toile, notamment à travers le fact checking et des actions terrain de sensibilisation des masses.


L’organisation, avec l’appui technique et financière de l’UNESCO, a mené une opération de fact cheking durant la période de l’élection présidentielle ivoirienne d’octobre 2020, et est engagée depuis une semaine dans une campagne de sensibilisation des populations du district d’Abidjan et sa banlieue sur les risques liés à la divulgation et au partage des fake news.


La séance de Yopougon-Wassakara marque la deuxième étape de cette campagne de sensibilisation, qui a permis de sensibiliser des jeunes d’Abobo sur le même thème le samedi 27 février 2021.